À PROPOS

Ouvert en 2020, le restaurant MAÏNOÏ est né d’une irrésistible envie : celle d’emmener la gastronomie thaïlandaise à la rencontre d’autres cultures et cuisines. Animée d’un respect infaillible pour les plats traditionnels thaïs – que vous trouverez sur la carte -, l’équipe du MAÏNOÏ n’en a pas moins le goût de l’exploration. Jenjira, Rung et Tan n’hésitent ainsi jamais à repousser les frontières de l’art culinaire pour surprendre vos papilles et leur faire découvrir de nouveaux plaisirs.

L’équipe

Tan Maïnoï

Né à Bangkok à côté du plus grand marché de Thaïlande, Tan a vite été inspiré par les parfums, les couleurs et les épices de la culture gastronomique locale.

À son arrivée en Belgique à l’âge de 10 ans, il découvre d’autres produits, d’autres traditions et d’autres saveurs qui n’ont de cesse de stimuler son imagination.

Sorti de l’école d’hôtellerie Ceria en 2005, il fait ses armes au Sheraton, ainsi que dans des brasseries belges et des maisons méditerranéennes, s’imprégnant chaque fois de nouvelles techniques, de nouveaux ingrédients et de nouvelles recettes.

Sa spécialité ? Mettre à profit toutes ces sources d’inspiration pour offrir un goût d’ailleurs aux plats emblématiques thaïlandais, et choisir avec soin les meilleurs vins pour les accompagner.

Rung DokDaeng

Rung est originaire de la province de Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande.

Appelé en renfort par sa sœur Noï pour venir travailler dans le restaurant thaïlandais qu’elle avait ouvert un an plus tôt à Linkebeek, il arrive en Belgique en 1992. Il y a fait parler son art durant près de 30 ans avant de rejoindre l’aventure MAÏNOÏ.

Doté d’un véritable sens de la transmission, Rung a toujours partagé avec passion son précieux savoir-faire avec son équipe.

Il sait comment créer l’harmonie en cuisine, tant derrière les fourneaux que dans les assiettes.

Sa spécialité ? Son fameux sauté au basilic et son incontournable soupe comme dans la rue, proposée en lunch chaque semaine.

Jenjira DokDaeng

Également originaire de la province de Chiang Mai au nord de la Thaïlande, Jenjira rejoint son mari Rung en Belgique en 1993, accompagnée de leurs deux filles. Avant de briller aux fourneaux du MAÏNOÏ, elle est aussi passée par les cuisines du Noï, qu’elle a intégrées en 2002.

Le curry n’a pas de secret pour elle. Elle les connait tous par cœur, elle sait comment exploiter leurs subtilités et elle a le don de sélectionner les meilleurs extraits de coco pour offrir à chaque recette un cachet unique. Sa spécialité ? À part son talent incontestable en matière de curry, elle est passée maître dans l’art de préparer les soupes : elle est entre autres célèbre à des kilomètres à la ronde pour son authentique et irrésistible Tom kha kai.

Fon DokDaeng

Née en Thaïlande, Fon est encore une jeune enfant lorsqu’elle débarque en Belgique avec sa maman Jenjira. Après ses études, elle rejoint ses parents au Noï pour travailler en salle. Elle rencontre Tan en 2008 et le couple se marie 3 ans plus tard.

Aujourd’hui, Fon met tout en œuvre pour que vous vous sentiez bien dès le moment où vous poussez la porte du restaurant MAÏNOÏ. En tant que client, vous attendez plus qu’un savoureux repas, vous souhaitez vivre une expérience complète, inoubliable et agréable à tous les points de vue : c’est exactement ce que Fon cherche à vous offrir, et c’est en cela qu’elle excelle. Sa spécialité ? Son sens de l’accueil, son talent pour saisir vos envies et vous conseiller au mieux et bien entendu… son sourire !